Le Temps des Cerises

The famous bittersweet lovesong that also became the anthem of the Paris Commune.

 

 

Altered Image of Morello Cherries by Glysiak

Altered Image of Morello Cherries by Glysiak

Le Temps des Cerises

Quand nous en serons au temps des cerises
Et gai rossignol et merle moqueur
Seront tous en fête
Les belles auront la folie en tête
Et les amoureux du soleil au cœur

Quand nous chanterons le temps des cerises
Sifflera bien mieux le merle moqueur
Mais il est bien court le temps des cerises
Où l’on s’en va deux cueillir en rêvant
Des pendants d’oreilles
Cerises d’amour aux robes pareilles
Tombant sous la feuille en gouttes de sang
Mais il est bien court le temps des cerises
Pendants de corail qu’on cueille en rêvant

Quand vous en serez au temps des cerises
Si vous avez peur des chagrins d’amour
Evitez les belles Moi qui ne crains pas les peines cruelles
Je ne vivrai pas sans souffrir un jour
Quand vous en serez au temps des cerises
Vous aurez aussi des chagrins d’amour

J’aimerai toujours le temps des cerises
C’est de ce temps-là que je garde au cœur
Une plaie ouverte
Et Dame Fortune, en m’étant offerte
Ne saura jamais calmer ma douleur
J’aimerai toujours le temps des cerises
Et le souvenir que je garde au cœur

— lyrics by Jean-Baptiste Clément and music by Antoine Renard

 

Sour Cherry Tree in Blosson, by Rippl

 

 

Altered Photograph of Sour Cherries by Nicubunu

Cherry Time

When we gather in the cherry season
gay nightingale and blackbird mocking
will both be rollicking
the pretty girls will grow all giddy
and lovers’ hearts all sunny
when we sing the cherry season
the mocking blackbird piping all the more.

But cherry season’s all too brief a time
when, dreaming, one goes out to pluck
two pendants for the ears
cherries of love in skins alike
blood drops dripping down beneath the leaves
but cherry season’s all too brief a time
coral pendants which you, dreaming, pluck.

When you gather in the cherry season
if you fear the griefs of love
flee the pretty girls
I who fear no cruel torments
will not live a single carefree day
when you gather in the cherry season
you too will feel love’s pangs.

I’ll always cherish cherry season
a time I keep within my heart
an open wound
and Lady Luck, afflicting me
can never ease my pain
I’ll always cherish cherry season
and keep the memory in my heart.

— translation by Jon McKenney

 

First image adapted from a public domain photo by Nattu.

Banner image composed of photographs by Fax Sinclair.